vendredi 20 juin 2014

Georgina Kincaid T1 : Succubus blues

Auteur : Richelle Mead
Éditeur : Milady
512 pages

Georgina Kincaid est succube a Seattle. A priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l'apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. Pourtant, sa vie n'est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l'œil, moka blanc à volonté... et la possibilité d'approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu'elle rêve - mais s'interdit - de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu'un s'est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au cœur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d'aucun secours.


Mon avis


Succubus blues, c’est l’histoire de Georgina Kincaid, libraire de tout ce qu’il y a de plus normal pour le commun des mortels… et succube dans le monde des immortels. Elle est donc du côté obscur ; mais pas tout à fait.
Georgina est un succube atypique. Certes, elle est obligée de se nourrir des personnes avec qui elle a une relation sexuelle mais elle choisit ceux qui ont le moins d’âme à perdre… Alors quand elle rencontre deux mortels très charmants et attentionnés, elle ne sait plus où se donner la tête.
Pendant ce temps, un autre problème surgit : un chasseur de vampire aurait décidé de s’attaquer aux immortels, de les tuer… Flippant quand notre Georgina pensait que rien ni personne ne pouvait tuer les immortels.

Nous faisons la connaissance de Georgina et de son entourage… très masculin ! Je n’ose pas en parler de tous ces personnages car si je commence à en parler d’un, je vais devoir parler de tous puisqu’à mes yeux ils ont tous leur importance.  Je me suis attachée à chacun d’eux, à différents degré évidemment. Mais c’est une chose qui m’arrive rarement dans mes lectures…
J’ai adoré le personnage de Georgina : non seulement elle est belle (forcément) et intelligente mais en plus elle a le sens de la répartie (même si parfois elle ne sait pas se taire, ce qui lui vaut des ennuis !) et est très curieuse (ce qui n’est pas toujours un vilain défaut). Mais surtout, elle pense avec son cœur. Pour un être du mal, elle n’est pas vraiment convaincante ! Mais c’est pour ça qu’on l’apprécie.

Ce que j’ai également apprécie, c’est que l’auteure n’est pas avare en détails : on apprend pas mal de chose sur le passé de Georgina, le fonctionnement de sa communauté. Je trouve que pour un premier tome c’est très fourni. J’aime également le fait qu’elle réussisse à nous faire (sou)rire, que ce soit par le personnage de Georgina ou d’un autre, même dans des moments critiques. Autre point positif : Richelle Mead n’a pas abusé de scènes de sexes, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Après tout, c’est le gagne-pain d’un succube ! Espérons qu’elle suive cette même ligne dans les autres tomes.

En conclusion, ce premier tome annonce une série très intéressante, j’ai hâte de lire la suite qui attend sagement dans ma PAL ! Et bien sûr je ne peux que recommander cette lecture pour les fans de ce genre de lecture.


 (Très bien)

D'autres avis ici
http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=2723

2 commentaires:

  1. J'avais trouvé ce premier tome sympa à lire et à l'univers intéressants et les personnages attachants. Ce n'est pas ma série préférée (j'ai lu 5 tomes et je les trouve inégaux) mais j'ai pas mal de tendresse pour elle.

    RépondreSupprimer
  2. Je compte lire toute la série cet été alors j'espère que je ne serais pas déçue!

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage =)